Sagesses…Omraam Mikhaël Aïvanhov

oma-conferencier2
« Vous entendez proférer des accusations contre quelqu’un… Évitez de les colporter, surtout si vous n’êtes pas sûr que ces accusations soient fondées. Car aucune parole ne reste sans conséquences. Si vous rapportez des critiques mensongères, sachez que d’une façon ou d’une autre vous éveillez quelque chose de négatif chez celui qui en est l’objet, chez celui qui vous écoute, et en vous aussi. Eh oui, cela va très loin, cette affaire-là ! Et j’ajouterai même que si vous êtes obligé de signaler que telle personne a mal agi, tâchez, par mesure pédagogique, de finir votre conversation en mentionnant une de ses qualités… elle doit bien en avoir au moins une !
Mentionner les défauts des gens n’a jamais servi à les corriger. Donc, quand vous critiquez quelqu’un sans indiquer qu’il a tout de même certaines qualités, vous ajoutez du mal au mal : ce n’est pas une attitude constructive. Si vous voulez agir comme un être conscient, éclairé, lorsque vous aurez été obligé de prononcer des paroles négatives, tâchez de terminer avec quelque chose de positif – ne serait-ce qu’en mentionnant une seconde personne qui possède les qualités dont la première est privée. Oui, l’essentiel est de toujours terminer par une parole positive. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.